jeudi 14 mars 2013

A l'aventure, compagnons!


Depuis le début de l'année, nous avons pris la bonne résolution de supprimer l'huile de palme de notre alimentation... ou du moins de la réduire au maximum. Bon, j'avoue: j'ai pris la résolution, et ma famille a suivi (ou bien ils ont eu peur et ils n'ont pas osé la ramener, je ne sais pas - mon côté dictatorial, sans doute)! Juste pour respecter mes convictions écologiques, parce que c'est un sujet qui m'interpelle, et que si on peut faire un petit geste à notre modeste échelle, ça en vaut toujours la peine.
Je ne suis pas une scientifique, je ne fais partie d'aucun mouvement écologique non plus, et je n'ai aucunement l'intention de disserter pendant des heures sur la nécessité de supprimer l'huile de palme ou pas de notre quotidien, sur ses avantages et ses défauts, sur son influence avérée ou pas sur la santé... Ce n'est pas le but de ce blog, et si c'est ce que vous cherchez, je vous redirige plutôt vers l'excellent et très complet "Vivre sans huile de palme", une véritable bible qui vous aidera à vous forger votre opinion et à prendre vos propres décisions. 

Je suis simplement une consommatrice parmi tant d'autres, qui cherche à s'y retrouver parmi tous les produits proposés, pour pouvoir consommer selon ma conscience sans pour autant devoir y laisser mon portefeuille ou ma santé mentale (déjà précaire).

Nous voilà donc tous les trois, petite famille composée des deux parents et d'un bébé tout frais de 5 mois, vivant en pleine campagne belge, lancés  dans l'aventure! Pour vous donner une petite idée de la manière dont on vit, on fait les courses une fois par semaine (chez Colruyt, pour tout vous dire), sur base du menu de la semaine que l'on a préparé à l'avance. Les écarts sont donc rares mais possibles, mon coeur s'emballe toujours au rayon des bonbons. On aime beaucoup cuisiner, et nous sommes adeptes du "fait-maison"... mais pas intégristes pour autant! Franchement, une bonne soirée pizzas, ou de bêtes plats préparés, ça fait du bien de temps en temps, non?

Dans un premier temps, pour ne pas que les courses en question durent des heures (la patience du bébé ayant ses limites), on va donc se concentrer uniquement sur l'alimentation. Pour les produits d'hygiène, les cosmétiques et les produits ménagers, on repassera plus tard. Et pour simplifier encore davantage, on va d'abord éliminer les produits qui annoncent clairement et fièrement l'huile de palme dans leur composition, et se renseigner sur la mystérieuse "huile végétale" que d'autres affichent. Les dérivés mystérieux, E471 et autres, ça viendra, mais pas tout de suite.

Alors en avant, dans la joie et la bonne humeur, sans prise de tête et sans huile de palme!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire