mercredi 3 avril 2013

Label RSPO: l'huile de palme durable qui sent bon?

"- Rah, j'en ai ras-le-bol, les mecs. Les filles racontent partout qu'on n'est qu'une bande de mauvais coups, et qu'en plus notre hygiène n'est pas terrible. 
- En même temps, elles ont raison...
- Ouais, je sais bien, José, mais c'est pas une raison pour le dire! C'est notre réputation qui est en jeu, là, merde! Faut qu'on fasse quelque chose!
- Se laver et devenir des bons coups?
- Ne sois pas ridicule. Non, j'ai mieux, une idée de génie. On va mettre en place un genre de label, une certification, en fait, qui dit qu'on est des supers coups, et qu'on sent bon.On fera un logo, et on le mettra en pin's sur notre veste, pour que tout le monde le voie.
- Et qui est-ce qui jugera si on le reçoit, ce pin's? Parce que si c'est Cynthia moi je veux pas, on s'est engueulés, et j'ai pas envie que...
- Nan, c'est là que mon plan est génial: c'est nous! On se le donnera à nous-mêmes! On trouve une ou deux filles à faire entrer dans le groupe pour que ça ait l'air plus crédible, et le tour est joué!
- Y'a bien Carole qui me doit un service...
- Moi j'ai laissé copier Nadine sur moi, en math, elle m'en doit une!
- Eh ben voilà! A nous les pin's!
- Mais... Et si quelqu'un pose des questions sur l'attribution du pin's? Et s'ils se rendent compte? 
- Franchement, Pierrot, les gens s'en foutent. Ils n'ont pas le temps de se faire chier à poser des questions. Un pin's, ça en jette, et c'est tout."

Un peu plus tard, dans la cour de récré:

"-Paulette, je comprends pas. T'es dans le jury qui attribue les pin's à l'autre groupe de grunges, là? 
- Ouais, je sais...
- Mais enfin, je te faisais confiance, moi! C'est une arnaque, non? Ils sentent le sapin, ces mecs-là!
- Ouais, mais je me suis dit, si je fais partie du jury, je pourrai leur offrir des savonnettes, faire changer les choses sans les brusquer, tu vois... En douce.
- Ton idéalisme te perdra, Paulette."

 "Attention Julien, t'en fais trop, t'es plus crédible!"


Voilà, vous venez d'assister en abrégé à l'équivalent de la création de la RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) telle que je l'ai comprise. J'espère que vous êtes contents.
S'il vous reste des questions (et je suppose que oui), je vous renvoie vers des articles très sérieux et très bien:

- RSPO ou la mauvaise blague du durable
- La certification RSPO
- RSPO: Le "verdissage" du business de l'huile de palme (en .pdf)
- Une interview avec un responsable WWF Suisse dont je ne résiste pas à vous offrir un petit extrait:

"Comment expliquer que des entreprises soient membres de RSPO sans utiliser une seule goutte d’huile certifiée?
Au départ, nous avons essayé d’inviter le maximum d’entreprises à participer au dialogue. A présent, RSPO demande à ses membres de fournir des rapports annuels sur les progrès en matière d’huile durable. Une entreprise qui n’atteindrait pas ses objectifs pourrait être, en théorie, exclue de la table ronde."
" - Tu comprends Gladys, l'hygiène, on en parle, je leur ai déjà expliqué ce qu'était un déodorant, on va y venir, petit à petit. 
- ..."

Le sujet est bien plus complexe que cet article, évidemment, mais le but était simplement de vous dire: ce n'est pas parce qu'on porte un pin's qu'on sent bon.

Et ce n'est pas parce qu'on est membre RSPO qu'on est respectueux de l'environnement.

Mais un pin's, ça en jette toujours, en revanche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire