vendredi 28 juin 2013

Le retour de la Craquinette

Oulala, non mais dites donc, on ne les attendait plus. Devinez qui est sorti du bois?

LU NOUS A REPONDU! En ce jour béni du 27 juin 2013, Lu nous a éclairé de son divin savoir, et nous a adressé un courriel de toute bôté, en réponse à notre message du 1er mai (renvoyé le 04 juin au cas où).

Le service consommateurs de Lu en action



Résumons-nous. Je disais donc ça:


Bien le bonjour, cher employé de chez Lu /Kraft Foods,

J'espère que vous allez bien, et que vous n'êtes pas en manque de vitamine D malgré ce temps exécrable.
Je vous écris parce qu'une de mes amies est accro à la Craquinette. C'est mieux que d'être accro à la cocaïne, ça c'est certain, et puis c'est bon pour vous, et donc l'emploi chez Kraft Foods, et donc l'économie. En somme, c'est plutôt une bonne nouvelle pour tout le monde.
Cependant elle se demande, et moi avec, ce qui se cache derrière le terme "matière grasse végétale". De quelles matières grasses parle-t-on? Est-ce du colza, de la palme, du tournesol? Juste histoire qu'on sache ce qu'on mange, et qu'elle puisse continuer à s'enfiler des boîtes de Craquinette en toute connaissance de cause.
Bonjour chez vous, et bonne journée!

Je croyais ne pas avoir parlé un dialecte incompréhensible, le français est ma langue maternelle, je vous assure, et je pensais très sincèrement que l'objet de mon mail était évident: "quoi que c'est-y comme matière grasse végétale dedans la craquinette?" Apparemment, j'ai de grosses lacunes en français, puisque voici la réponse reçue:


Nous faisons suite à votre correspondance concernant la position de notre société sur l’utilisation de l’huile de palme dans nos produits. 

Nous pensons que l’huile de palme utilisée en quantités raisonnables et provenant de source durable peut répondre aux attentes des consommateurs pour des produits à la fois bons et équilibrés. 

Nous abordons l'utilisation de l'huile de palme et de tous nos autres ingrédients d'une manière à la fois responsable et pragmatique, en prenant en considération à la fois les pratiques d'approvisionnement et le potentiel d'amélioration du profil nutritionnel de nos produits. 

 L’huile de palme est l’une des rares huiles végétales à être semi-solides à température ambiante, à ne pas contenir de graisses trans et à aider au maintien de la fraîcheur du produit. Ces qualités structurelles rendent son remplacement total très difficile. C’est pourquoi nous continuons à utiliser de l’huile de palme dans la confection de certains de nos produits. 

La communauté scientifique recommande de limiter l’apport en graisses saturées. Aussi nous essayons de réduire notre utilisation d’huile de palme, notamment pour nos biscuits en Europe, en la remplaçant par d’autres huiles telles que le colza par exemple. 

Par ailleurs, concernant la question environnementale, nous avons pris l’engagement d’ici 2015 d’utiliser exclusivement de l’huile de palme certifiée durable pour toutes nos catégories de produits (biscuits, chocolat, confiserie). 

Nous avons entamé cette démarche dès 2011 en devenant membre de la RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil). La RSPO est une association à but non lucratif qui rassemble des acteurs de toute la filière (planteurs, transformateurs et négociants, producteurs de biens de consommation, banques et investisseurs, ONG dont WWF) et a permis la création d’un système de certification de la chaîne d’approvisionnement en faveur d’une huile de palme cultivée de façon responsable, afin de stopper la déforestation tout en maintenant le développement économique local. 

Suite à cet investissement, nous vous informons par exemple que depuis 2012 l’ensemble de nos usines biscuits en Europe s’approvisionnent à 100% en huile de palme certifiée GreenPalm. 

Nous espérons avoir répondu à votre attente et vous remercions de votre confiance et de votre fidélité. 

Veuillez agréer l’expression de nos sentiments les meilleurs. 

Service Consommateurs 
Mondelez Belgium bvba sprl

Mince.  Je suis absolument stupéfaite par mes piètres capacités de communication. Lu a donc compris suite à mon mail:
  • que je me demandais ce qu'ils pensent de l'huile de palme
  • que je demandais ce qu'est l'huile de palme et pourquoi on l'utilise
  • que je tenais à savoir comment ils comptaient limiter l'impact sur l'environnement
Mais... je voulais juste savoir s'il y en a dans les Craquinettes, moi.  Je ne voulais pas la plaquette d'information "huiledepalme.doc" rangée dans le dossier "réponses consommateurs", sous-dossier "chieurs". Et certainement pas de petite note sur la RSPO qui est belle, qui va sauver l'humanité et qui fait sentir bon sous les bras, parce que je sais déjà ce que je pense de la RSPO et des certificats Greenpalm (si c'est incompréhensible, essayez Google Trad, on ne sait jamais).

Mon mail tel que vu par le service communication

Je suis un peu perdue, je ne sais pas par où je dois commencer. Un imagier? Un cours de français langue étrangère? Les aventures de Jojo Lapin? Si vous connaissez de bonnes méthodes, je vous écoute, parce que ma situation semble critique.

Tout ceci ne nous apprend strictement rien, donc en vertu de notre belle loi Aïki toute neuve nous continuons de considérer qu'il y a de l'huile de palme dans ce(s) produit(s).

5 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Je suis "tombée" sur ce blog un peu par hasard en cherchant des infos sur les laits infantiles(Suis toujours en allaitement exclusif, avec Number2, mais je commence à "regarder" pour ne pas être prise au dépourvu comme pour Number1) Bref, la Craquinette du Désespoir m'a bien faite rire, car m'a rappelé mon expérience avec la Coqueline 3 chatons de la Honte. J'ai moi aussi écrit au service conso de Lu pour savoir ce qu'il se cachait derrière la fameuse "huile végétale", mais la réponse faite par Lu France est un légèrement différente...disons que j'ai un peu eu l'impression d'énerver la nana qui m'a répondu...ben oui hein, j'ai précisé Lu FRANCE, si on ne râle plus chez nous, on serait plus français...
    Je ne résiste pas à l'envie de faire partager le mail. J'affectionne tout particulièrement le passage où l'on me fait comprendre que vu mon pays de résidence, des acides gras, j'en mange tous les jours, alors leurs madeleines ne vont pas me tuer...
    petite précision, le mail date de 02/2011)

    RépondreSupprimer
  2. "Madame P.,

    Vous nous avez contactés pour nous poser une question à propos de nos produits et plus particulièrement à propos des matières grasses utilisées.

    La fabrication des produits LU requière l’utilisation de matières grasses en quantité variable.
    Dans la liste d’ingrédient de vos produits, vous pouvez généralement lire : « Matières grasses végétales ».
    LU est conforme à la réglementation en vigueur concernant l’étiquetage de la liste d’ingrédients, qui n’impose pas de spécifier les matières grasses employées.

    LU ne précise pas les huiles employées car les recettes sont amenées à être modifiées régulièrement et nous ne souhaitons pas réimprimer ou détruire des emballages à chaque changement de recette.

    Nous utilisons notamment du beurre, ou bien de l’huile de palme, ou de l’huile de colza, ou un mélange de ces huiles… Cette diversité nous permet de trouver le meilleur compromis entre les contraintes technologiques liées à nos procédés de fabrication, le goût et le profil nutritionnel.

    LU France indique systématiquement sur ses emballages la présence éventuelle d’un des allergènes majeurs. A ce titre, toute présence d’arachide sous forme d’huile soit dans nos recettes, soit dans nos ateliers de fabrication est alors systématiquement indiquée sur nos emballages après la mention « Contient » ceci afin d’en alerter les consommateurs allergiques.

    D’un point de vue nutritionnel, ce qui est souvent reproché à certaines huiles comme l’huile de palme, c’est leur teneur en acides gras saturés. On trouve notamment ces acides gras saturés dans les aliments que nous consommons tous les jours tels que les fromages, le beurre, la crème, la charcuterie, ou les viandes.

    C’est uniquement la consommation excessive des acides gras saturés qui est néfaste pour la santé.
    Compte tenu des quantités consommées, les biscuits ne sont pas un gros contributeur aux apports en acide gras saturé des français.

    Pour information, depuis 1997, nous avons mis en place un ambitieux programme de recherche et développement qui nous a permis de diminuer la teneur en lipides de nos biscuits de 8% et celle en acides gras saturés de 16%.

    D’autre part LU - société du groupe Kraft - est sensible au problème de la déforestation liée à la culture des palmiers.
    Nous avons commencé cette année à acheter de l’huile de palme certifiée pour tous les produits fabriqués dans nos usines LU France.

    LU achète son huile de palme auprès de fournisseurs membres de la RSPO et est aussi en relation étroite avec le WWF pour définir ensemble une stratégie d’achat d’huile de palme durable.

    A travers ces partenariats, LU adhère aux engagements de ces associations à savoir :
    o construire une traçabilité du palme durable
    o promouvoir une utilisation de bonnes pratiques agricoles
    o préserver la biodiversité locale
    o et assurer des conditions décentes pour les cultivateurs

    Espérant avoir répondu à vos interrogations, nous vous prions de croire à l'expression de nos sentiments les meilleurs.

    Claire Villars
    Service Consommateurs LU France"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment extraordinaire, ce courrier! Un collector! J'aime particulièrement "LU ne précise pas les huiles employées car les recettes sont amenées à être modifiées régulièrement et nous ne souhaitons pas réimprimer ou détruire des emballages à chaque changement de recette."

      Supprimer
  3. Oui c'est une réponse qui doit être utilisée pour tous les " chieurs".... c'est désolant

    RépondreSupprimer
  4. Je me rends compte que j'avais loupé ce post. Et en fait c'était mieux ainsi : non seulement il y a de l'huile de palme, mais en plus LU nous prends pour des hippies casseurs de noisettes. Tristesse, tristesse. Et en plus, les biscuits BJORG fourrés chocolat sans huile de palme me constipent. Cette journée est définitivement à mettre aux orties.

    RépondreSupprimer